La Compagnie Maritime de Walnorden vous souhaite la bienvenue.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cette île nous appartient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magan

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 23

MessageSujet: Cette île nous appartient   Dim 10 Jan - 13:29

"L'époque où je vivais ? Je m'en souviens comme si c'était hier. Je me souviens de ma jeunesse, l'époque où je souhaitais partir à l'aventure. Je me souviens de mes premiers amours, printemps de cette vie trépidante. Avant de finir noyé de d'être relevé par le Fléau, avant d'être nommé la Noir-Légion, mon nom était Magan. Ma lignée se nommait celle des Noirs-Flots."

"Simple matelot jusqu'à ma noyade, je me suis toujours contenté d'un mode de vie simple et aventureux. Le poisson frais, le bon rhum, l'alcool à flot sur le navire, les belles femmes, tout ceci faisait de moi un marin épanouit. Mes ambitions s'éloignaient des désirs de domination, d'argent et de pouvoir sur les autres. Les autres vivaient leur vie respective. Quant à moi, je menais tranquillement la mienne, bercé par les vagues, de bons chants de marins et mon sens du travail pour défendre ma nation, Kul Tiras."

"C'était le bon temps. Mais ce qui s'est produit ne se produit qu'une fois. C'est finit."

***


Dernière édition par Magan le Mar 12 Jan - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magan

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Cette île nous appartient   Dim 10 Jan - 16:36

I. - Le vendeur de réveils



***

Des gargouilles patrouillaient dans les cieux par-dessus les mers bordant Lordaeron. Ces cieux, noirs verdâtres tel un poison venu d'en haut, servaient de toile pour les formes que créaient les gargouilles, peintes dans un style d’expressionnisme abstrait proche des toiles du peintre Joan Mitchell. Cette peinture embrouillée se dessinait dans l'esprit moribond de Vieroz, chevalier de la mort du Fléau, ancien orc Rochenoir.

Vieroz tenait en main un livre. Il s'agissait d'un livre de sorts consistant à réveiller d'anciens hommes désormais mort, méritant une faveur particulière aux yeux du Roi-Liche Ner'zhul. Ouvrant le livre de sorts, il s'arrêta à une page sur laquelle des incantations étaient inscrite.


***

"Je m'adresse à toi, mort. Ner'zhul en personne te connait. Le Roi-Liche a eut vent de la force que t'usas lors de ton vivant. Je m'adresse à toi, mort. Ner'zhul en personne te connait. Le Roi-Liche a eut vent de ta volonté à toujours vouloir partir à l'aventure."

"De ces deux anciennes choses, animé d'une volonté de puissance nouvelle, tu seras désormais. A l'aide de ces ci-présents sabres runiques, cette volonté de puissance se manifestera en toi. Car Ner'zhul t'as élu parmi d'autres, tu brilleras parmi le Fléau, évoluant au sein d'un développement personnel qui affinera ta nouvelle condition de non-mort."

"Réveilles-toi, Magan, la Noir-Légion."

***

Comment Magan pourrait-il savoir combien de fermes de Lordaeron aura-t-il saccagées ? Comment Magan pourrait-il savoir combien de civils n'aura-t-il guère épargné ? Comment Magan pourrait-il savoir combien de foyers aura-t-il pillé ? Le Chevalier de la Mort portera cependant bien son titre de Noir-Légion. Ce n'est que lors de la révolte de la Lame-d’Ébène que Magan retrouvera un semblant de lucidité.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magan

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Cette île nous appartient   Mar 12 Jan - 20:27

II. - Une volonté de puissance propre


***

"Cette île m'a appartenu. C'est ici que je suis né. Par ici je suis venu, mais mes racines restent innées."

Le Chevalier de la Mort se réveilla aussitôt que deux réprouvés se disputaient le bout d'un cadavre de rat en-dessous de la taverne dans laquelle il dormait.

Depuis quelques jours, Magan n'eut qu'une seule idée dans ce qui lui restait de crâne. Il s'agissait de rejoindre une compagnie maritime du nom de Walnorden. La nostalgie de l'époque de sa vie le menait à s'intéresser à cette organisation œuvrant pour les réprouvés.


***

"Cette compagnie m'inspire une volonté de puissance propre. Les étoiles m'inspirent à nouveau depuis de trop longs nuages. Les vents de chaque point cardinal soufflent à nouveau en moi. Dorénavant, nous allons tous ensemble braver les courants marins. Et lorsque les vents de chaque point cardinal décideront de souffler à nouveau, j'espère être là pour pouvoir diriger notre navire. Parce-que la vie sur le continent sombre dans la médiocrité chaque jour que les ombres amènent, la non-mort dans les océans nous promets une magie plus forte que la magie noire et blanche associées. Cette magie trouve comme autre nom le merveilleux. Et c'est en devenant le glaive de ce merveilleux que nous combattrons la médiocrité du continent. Oui, cette compagnie m'inspire une volonté de puissance propre."

Depuis son arrivée dans la compagnie de Walnorden, Magan semblait occupé à faire fleurir des roses. Mais pourquoi donc un chevalier de la mort s'occuperait-il de fleurs de pacotille ?

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magan

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Cette île nous appartient   Ven 22 Jan - 10:09

III. - Lyrisme contre Raison


***

"Tout comme ce nécrogarde de noble lignée, cet orc chaman venu de nulle part et souhaitant nous aider en tant que mercenaire ne m'inspire aucune confiance."

"Il ne semble considérer que le cerveau, le savoir, comme le moyen d'avancer et de se hisser au dessus de la masse de son peuple, les orcs, bien plus guerriers. Il ne semble considérer que la raison, une vision du monde démystifiant et iconoclaste, pour mener à bien son développement personnel. Ces personnes obtus méritent de souffrir comme j'ai souffert."

Depuis l'arrivée de la Compagnie de Walnorden dans la jungle obscure et hostile de Velinel, Magan la Noir-Légion ressassait d'autres idées que le besoin de survivre dans ce milieu inhospitalier. De toute manière, il était déjà mort. Cependant, il se rendait, de jour en jour, compte que ses émotions, autant positives que négatives, n'avaient pas tout à fait disparues avec sa mort.

L'animosité qu'il portait au comte Landeroy et, désormais, à Brush'um, l'orc souhaitant aider la Compagnie dans sa quête de savoir, ne faisait que de le tourmenter. Et chaque nouvelles journées semblait, pour le runique, pire que la précédente. L'orc stupide, malgré son savoir livresque, selon la Noir-Légion, semblait apporter à la Compagnie une vision de la vie passée dans une bibliothèque. Cela ne plaisait pas du tout à Magan. Pour le runique, il s'agissait d'un savoir raisonné en conflit avec sa vision lyrique de la vie.

Les roses, toutefois, sont désormais fanées.


***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette île nous appartient   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette île nous appartient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Nuit tombe. Deux âmes obscures attendent dans la taverne.
» A qui est cette chatte ?
» A votre avis, pourquoi sommes-nous nostalgiques de ces années 80 ?
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie Maritime de Walnorden :: Le Navire de Walnorden :: A Travers le Monde-
Sauter vers: